Le Monde d'après...

La maison durable : les avantages et les inconvénients

By 7 mai 2021octobre 25th, 2021No Comments
Temps de lecture : 8 min.

« Une maison durable présente de nombreux avantages, tant sur le plan écologique que sur le plan économique, mais aussi quelques inconvénients.« 

Avec le réchauffement climatique, la préservation de l’environnement est plus que jamais cruciale. La maison durable, pour peu qu’on l’adopte, fait partie des solutions qui sauvera notre planète. Outre ses bienfaits sur l’écosystème, ipso facto sur notre santé, elle réduit considérablement la consommation en énergie. Découvrons ensemble les avantages et les inconvénients de la maison durable.

Qu’est ce qu’une maison durable ou écologique, définition 

 

Également appelée maison écologique ou maison verte, une maison durable est une habitation qui respecte l’environnement. Elle est construite de sorte qu’elle consomme le minimum d’énergie possible sans pour autant détruire le paysage. Or, plus la consommation diminue, plus le taux d’émission de polluants est moindre et mieux la planète se porte.

Utilisation de matériaux non polluants

En premier lieu, une maison verte se distingue d’une maison traditionnelle de par les matériaux utilisés pour sa construction. Une maison en bois, en pierre ou en briques fait davantage bon à vivre qu’une autre truffée de parpaings et de plastiques. Pour l’isolation, fini les laines minérales, pour plus de confort, utilisez le chanvre, la laine de mouton ou la paille.

Exploitation d’énergies renouvelables

En second lieu, cette distinction se voit aussi au niveau du fonctionnement de celle-ci. Prônant l’autonomie, la maison durable favorise l’exploitation d’énergies renouvelables. Grâce à des panneaux solaires, des éoliennes ou encore à la géothermie, elle couvre une partie de ses propres besoins énergétiques.

Une maison respectueuse de l’environnement et à l’énergie positive

 

Vous l’aurez compris, la maison écologique a été pensée avec soins pour respecter l’environnement. Mais cela va bien au-delà de l’utilisation de matériaux durables et les énergies renouvelables. Le concept de maison durable tend en fait vers l’habitat durable.

L’habitat durable, c’est quoi ?

Avant de définir le concept d’habitat durable, voyons d’abord ce que c’est qu’un habitat. Pour faire bref, c’est l’ensemble du logement, son environnement attenant et ses aménagements.

S’inscrivant dans le développement durable, l’habitat durable vise à assurer l’avant, le pendant et l’après de tout projet de construction. Son idéal : la réalisation, l’usage au quotidien et la maintenance ne doivent pas nuire à l’environnement. Pour ce faire, de nombreux types de maisons vertes ont vu le jour.

La maison BBC

Ici BBC est l’acronyme de « Bâtiment basse consommation ». Ce type d’habitation peut se targuer de n’être que très peu énergivore. Selon la localisation géographique, sa consommation annuelle peut aller de 40 KWh/m² à 65 KWh/m² de surface de planchers. Cette prouesse est notamment due à son chauffage et à sa climatisation qui consomment beaucoup moins que dans une maison classique.

La maison à énergie passive

L’un des aspects qui caractérisent ce genre de logement, c’est sa capacité à produire 90 % de ses besoins énergétiques. Pour prévenir les pertes thermiques, la maison passive mise néanmoins sur une isolation parfaite et une ventilation contrôlée. La technique paie puisque pour le chauffage, la maison durable ne dépense pas plus de 50 KWh/m² par an.

La maison à énergie positive

C’est sans aucun doute l’habitation la plus innovante de toutes. La maison positive propose non pas une basse consommation mais une production d’énergie au-dessus de ce qu’il faut. De cette manière, ses occupants peuvent jouir d’une parfaite autonomie énergétique. Cerise sur le gâteau, ils peuvent même vendre l’excédent d’énergie s’ils veulent. Le tout, dans le respect de l’environnement bien évidemment.

La maison HQE

La maison « Haute Qualité Environnementale » va un peu plus loin que de s’intéresser aux besoins énergétiques. Engagées, les maisons HQE sont respectueuses de l’environnement, saines et font bon à vivre. Elles ont été construites en ayant comme optique : préserver les ressources naturelles et limiter toute forme de pollution. Ici, les ressources concernent la consommation en eau et en énergie alors que la pollution sous-entend déchets et émanation de gaz à effet de serre.

La maison à ossature bois

Le bois a entre autres la vertu d’absorber les molécules de carbone présentes dans l’air. Étant donné qu’il soit le matériau écologique par excellence, l’utiliser comme ossature d’une maison offre divers avantages. Parmi eux, la rapidité de construction, la légèreté, la solidité, le design, la durabilité, le confort thermique et phonique, etc. Un parfait équilibre entre l’esthétique, le confort, la durabilité et l’économie.

Comment faire construire une maison écologique et économique

 

Les maisons écologiques ont fait leurs preuves ces dernières années et beaucoup l’adoptent déjà. Si vous voulez en faire construire une ou rendre écologique votre maison traditionnelle, contactez des professionnels ; eux seuls sont à même de vous aider.

La conception de la maison

Une maison durable s’adapte à son environnement. De ce fait, avant la réalisation des plans, il faut d’abord étudier ce dernier et en tirer parti. Y a-t-il un endroit en particulier qui est très ensoleillé ? C’est propice pour l’installation de panneaux solaires. Ou bien peut-on exploiter le vent de la zone avec une éolienne ?

Les matériaux utilisés

Comme mentionné précédemment, les matériaux de construction d’une maison verte sont naturels, non toxiques et recyclés. Ceci, pour préserver l’environnement. Le bois fait partie des matériaux les plus utilisés, souvent comme ossature. À l’état naturel, celui-ci est 15 fois plus isolant que le béton. D’ailleurs, comment remplacer ce dernier ? Dans la construction de maisons durables, pour obtenir un « béton écologique », on mélange le chanvre avec de la chaux. La paille également, en tant qu’isolant, fait des miracles dans l’isolation d’une maison.

Une isolation parfaite

L’un des atouts des maisons passives, c’est leur capacité à limiter les déperditions thermiques. Pour cela, si vous voulez transformer votre maison classique en une maison durable, pensez à renforcer l’isolation du toit, des murs et du sol. Portez également une attention particulière aux menuiseries anciennes. Saviez-vous que jusqu’à 15 % de la chaleur d’une maison peuvent s’échapper par la fenêtre ? Pour y remédier, équipez-les de double, voire de triple vitrage.

Une ventilation mécanique

Une isolation parfaite ne suffit pas ; elle ne sert par ailleurs pas à grand-chose si la ventilation est médiocre. Ici, l’objectif est d’installer un système de ventilation qui facilite la circulation d’une pièce à une autre tout en évitant les déperditions thermiques. La ventilation mécanique permet de renouveler l’air intérieur, éliminant tout problème de condensation et avec elle l’apparition de moisissures.

Un chauffage adapté

Si l’isolation et la ventilation sont efficaces, vous n’aurez plus besoin de dépenser beaucoup d’énergie pour le chauffage. Comme la chaleur ne s’échappe pas et circule dans toute la maison, vous n’avez plus besoin d’une puissante chaudière. Vous pouvez également utiliser la pompe à chaleur air eau, réchauffant à la fois vos pièces et votre eau. Une alternative écologique au chauffage qui consomme 3 fois moins d’énergie.

Des énergies renouvelables

L’utilisation d’énergie fossile est néfaste pour l’environnement. C’est pourquoi, nous recommandons davantage de vous tourner vers les énergies renouvelables comme l’énergie solaire, éolienne ou la géothermie. C’est même l’essence d’une maison qui se veut écologique et durable. Selon la zone dans laquelle vous vous trouvez, optez pour les panneaux solaires ou les éoliennes. Cela vous permettra d’utiliser des énergies qui ne nuisent pas à l’écosystème. Vous êtes doublement gagnant parce qu’en plus de disposer d’une autonomie énergétique, vous vivrez dans un habitat propice à votre santé.

Les avantages d’une maison durable

Comme vous le voyez, une maison durable présente de nombreux avantages, tant sur le plan écologique que sur le plan économique. En plus de vous offrir un espace où il y fait bon vivre, elle vous permet aussi d’économiser une somme d’argent conséquente à long terme.

Économiser de l’énergie et de l’argent

L’un des principes des maisons vertes, c’est renforcer l’isolation pour réduire au minimum les déperditions d’énergie. Optimisée par une ventilation contrôlée, le logement n’aura plus besoin de chauffage. Mais la plus économe de toutes reste la maison positive, qui est auto-suffisante. En utilisant les énergies renouvelables, elle produit une quantité d’énergie supérieure à ce qu’il ne lui faut. Tout cela gratuitement et à vie. Alors, qui dit mieux ?

Préserver l’environnement

L’utilisation de matériaux naturels, recyclés et non polluants consolide cette idée de respect de l’environnement. Tendant vers un habitat durable pour tous, la maison durable vise à diminuer le taux d’émanation de gaz à effet de serre pour sauver notre planète commune.

Améliorer la santé

L’un des principaux atouts d’un logement écologique, c’est l’efficacité de sa ventilation. Mine de rien, cette dernière peut impacter positivement ou négativement la santé des occupants. Plus une pièce est mal ventilée, plus elle est en proie à l’humidité et donc, plus vous risquez de tomber malade.

Assurer la revente

Au vu de ces nombreux avantages, vous ne pouvez qu’avoir des bénéfices, à moyen ou à long terme, en investissant dans une maison durable. Qui plus est, le prix des matériaux sains ne cesse d’augmenter. Autrement dit, une maison écologique sera toujours plus chère et sa valeur aussi augmente avec le temps.

Bénéficier de diverses aides

L’État facilite la construction de maisons écologiques. Vous pouvez par exemple déduire 30 % des dépenses grâce au Crédit d’Impôts Transition Energétique ou CITE. La TVA s’élève à 5,5 % seulement pour certains aspects de la construction.

Les inconvénients d’une maison durable 

 

Malgré le fait qu’ils ne soient pas beaucoup, la maison durable présente néanmoins quelques inconvénients.

Le coût de la construction

Vous l’auriez sans doute deviner, la construction d’une maison verte coûte cher. En moyenne, la différence peut aller de 10 à 20 % du prix de la construction d’une maison classique.

Les moyens techniques

Il n’est pas toujours facile de trouver le terrain idéal pour construire une maison respectueuse de l’environnement. De même qu’il n’est pas évident de trouver le bon architecte, ni les matériaux adaptés et diverses autres caractéristiques propres à la maison durable.