Gérer son budgetLe Monde d'après...

Location de voiture, anticiper les frais de remise en état du véhicule

By 2 juillet 2021No Comments
Temps de lecture : 7 min.

La location avec option d’achat (LOA) et la location longue durée (LLD) constituent des types de contrats de location effectués auprès d’un concessionnaire automobile.

La location avec option d’achat (LOA) et la location longue durée (LLD) constituent des types de contrats de location effectués auprès d’un concessionnaire automobile. Le contrat permet au souscripteur de bénéficier d’un véhicule neuf ou d’occasion. Retrouvez tous les détails dans cet article.

Comment fonctionne une LOA ou LLD pour une voiture ? 

 

Connu également sous le nom de leasing, la location avec option d’achat ou LOA désigne un type de crédit qui permet à son consommateur de jouir d’un véhicule en contrepartie d’une mensualité. À la fin du contrat LOA, le souscripteur a la possibilité d’acquérir le véhicule en question. 

La location longue durée ou LLD, contrairement à la LOA, le souscripteur reste locataire et n’a pas la possibilité d’acheter le véhicule à la fin du contrat. Pour ce type de contrat, l’accent se place surtout sur l’utilisation que sur la possession. 

Fonctionnement d’une LOA pour un véhicule

Pour une location avec option d’achat, une institution financière ou un établissement de crédit, achète la voiture pour votre compte. Le bailleur de fonds est le propriétaire du bien et vous ne serez que locataire. Vous serez alors tenu de verser un loyer jusqu’à la levée de l’option. À la fin du contrat, le locataire pourra, moyennant une somme supplémentaire, devenir le propriétaire du véhicule. À la fin du contrat, le locataire aura le choix entre lever l’option et de venir propriétaire ou se souscrire à un nouveau contrat.  

Lors de la rédaction du contrat, le bailleur de fonds est le propriétaire du véhicule choisi par le locataire. Un premier loyer sera alors demandé au locataire. À partir de la signature du contrat, tout le locataire est tenu de verser à l’institution financière un loyer. En fonction des termes du contrat, la période de location peut varier entre 2 et 5 ans et une possibilité de paiement anticipé reste possible. 

Le véhicule est alors à la disposition du locataire et ce dernier endosse toute la responsabilité du véhicule. À la fin du contrat, le locataire peut acquérir définitivement le véhicule au prix convenu souscrit dans le contrat de location. Si le locataire décide de rendre le véhicule, une vérification du véhicule sera effectuée et des frais de remise en état ou de pénalités pourront être facturés auprès du locataire. 

Comme le véhicule reste sous la responsabilité du locataire, en cas de vol ou de destruction de la voiture, ce dernier a l’obligation de continuer à verser les mensualités. De plus, généralement, les établissements de crédit propriétaire de véhicules en LOA exigent une souscription à une assurance tous risques pour assurer un niveau de garantie élevé de leur véhicule. C’est une procédure qui va alourdir les frais d’une LOA. 

Outre les frais de réparation à la charge du locataire, vous devez prévoir tous les frais de transfert ou frais de reprise se rapportant au véhicule. En cas de non-paiement de la mensualité, l’établissement se garde le droit de récupérer le bien et de résilier le contrat. Dans ce cas, en plus des loyers impayés, le locataire doit prévoir en plus une indemnité de résiliation autorisée par l’article D311-8 du Code de la consommation.

Fonctionnement d’une LLD pour une voiture

La location à longue durée ou LLD reste la meilleure option pour ceux ou celles qui souhaitent changer de véhicule régulièrement. Il offre au souscripteur l’occasion de conduire une voiture neuve sans devoir dépenser des milliers d’euros. Concrètement, le bailleur de fonds va acheter le véhicule qu’il va vous louer pour une durée déterminée. À la fin du contrat, il n’y a pas de possibilité de rachat du véhicule. 

Le contrat LLD est celui d’une location pure et simple. La mensualité à payer dépendra de plusieurs critères. Les premiers critères restent le prix d’achat du véhicule, et la durée de location qui dure généralement entre 12 à 72 mois. Outre, l’établissement doit tenir compte du nombre de kilomètres effectué durant la location, l’assurance, la réparation du véhicule et la mise à disposition d’un autre véhicule de remplacement. Un des avantages de ce type de contrat réside au niveau de la résiliation du contrat. Il se fait par versement d’une indemnité calculée en fonction du nombre de mois ou de jours restants. 

En optant pour ce type de contrat, vous pouvez profiter de plusieurs avantages. Entre autres, on note la maîtrise du budget auto, avoir à sa disposition une voiture conforme et neuve. Vous n’avez pas besoin de vous soucier de tout ce qui se rapporte à la paperasserie, et à l’entretien de la voiture. Généralement, ils sont compris dans le loyer mensuel versé.

Location de voiture, LOA et LLD, des frais à prévoir 

 

Pour connaître laquelle des offres est la plus avantageuse pour vous, vous vous posez peut-être la question sur les différents frais à prévoir. Tout de suite, les détails.

Pour une location avec option d’achat ou LOA

La souscription à une location avec option d’achat permet au locataire de racheter le véhicule. Si l’option n’est pas levée, le souscripteur a l’obligation de rendre le véhicule dans un état proche du neuf. Donc, au moment de la restitution, le concessionnaire va passer le véhicule au peigne fin. En cas de dommage, il sera en mesure de réclamer les frais nécessaires pour la remise en état de la voiture. En effet, la voiture sera soit en vente, soit de nouveau mise en location. 

La restitution d’un véhicule prend en compte trois aspects particuliers : la carrosserie, le moteur et tout ce qui touche à la mécanique, et l’intérieur. En moyenne, on peut compter dans les environs de 800 euros pour la remise en état d’une voiture. Les loueurs demandent une voiture quasi neuve lors de la restitution, chose tout à fait impossible. Ce que le locataire peut faire est de rendre une voiture en très bon état. 

La première partie la plus visible est la carrosserie. Une petite rayure peut entraîner des frais de réparations, car, dans le cadre d’une vente, l’apparence et l’esthétique prennent une place très importante. Tout comme la partie extérieure, l’état mécanique d’une voiture reste décisif lors d’un achat. C’est la raison pour laquelle le concessionnaire reste stricte au niveau de ce point. 

La remise à l’état de l’intérieur d’une voiture figure aussi parmi les plus coûteuses. Non seulement cette partie reste très difficile à remplacer, mais en plus, les éléments constitutifs peuvent demander une main-d’œuvre et un savoir-faire spécifique. 

Cas d’une location longue durée ou LLD

Pour la location longue durée, lors de la restitution, l’établissement regardera la voiture sous toutes ses coutures. La LLD ne présente pas une option d’achat. Il revient donc au locataire de rendre la voiture au terme du contrat. Mais attention, le bailleur va revendre la voiture. Il reste alors important de la rendre dans un état proche de l’impeccable. 

Pour éviter une facture salée, l’une des premières choses à vérifier et surtout à éviter reste les kilomètres en excès. Difficile à modifier, les excès sont facturés au kilomètre près et vous avez l’obligation de payer. Si au contraire, vous n’avez pas dépassé le nombre de kilomètres, la différence vous sera reversée. 

Même en LLD, le bailleur vous demandera de restituer une voiture dans un état « d’usure normale ». La carrosserie, la peinture, le châssis, le pare-chocs, l’intérieur et le moteur seront examinés de très près. Chaque rayure, déchirure, ou dysfonctionnement seront enregistrés dans le PV de restitution. Si le bailleur ne tolère pas certaines dégradations, ils seront facturés. Les tarifs appliqués sont exorbitants.

Éviter les frais de remise en état du véhicule en LOA ou LDD

 

La restitution d’une voiture en LOA ou en LLD n’est jamais une mince affaire. Le loueur facture tous les bobos. Pourtant il existe un moyen pour éviter les frais de remise en état d’un véhicule. 

Pour la location avec option de rachat, si vous comptez racheter la voiture au terme du contrat, vous n’avez pas besoin d’effectuer une remise en état du véhicule. Dans le cas contraire, quelques réparations en amont peuvent vous aider à réduire ou à éviter les frais de remise en état. 

Il en est de même pour la LLD. Pour éviter les factures salées, vous pouvez passer par un petit garage pour la carrosserie. Ne minimisez pas le nettoyage pour diminuer votre facturation.

Il ne faut pas oublier que chaque loueur détient sa propre définition de vétusté. Vous pouvez demander au loueur leur définition et leur appréciation d’un véhicule restitué. Vous pourrez ainsi anticiper et effectuer des réparations de votre côté pour éviter tout débordement.