Patrimoine

Pension de réversion : comment en bénéficier ?

By 15 août 2022No Comments
Temps de lecture : 3 min.

Au décès de votre conjoint, il est possible de bénéficier d’une partie de sa pension de retraite. Versée sous forme de rente mensuelle, cette allocation n’est pourtant pas obtenue de façon automatique. En réalité, certaines conditions préalables doivent être respectées par le futur récipiendaire. Comment parvenir à réellement bénéficier de la pension de réversion ?

Qu’est-ce que la pension de réversion ?

En cas de décès de votre époux, la loi vous autorise à percevoir une fraction de son allocation de retraite. Il s’agit notamment de la pension de réversion qui représente entre 50 et 60 % de la prime de retraite.

Vous pouvez d’ailleurs visiter pension-reversion.fr pour obtenir davantage d’informations sur cette pension et ses conditions d’obtention. Notez néanmoins que l’attribution de cette subvention se fait selon des règles bien définies.

Dans quel cas y a-t-on droit ?

Même si cela en a l’apparence, l’obtention de la pension de réversion n’est pas une prérogative qui coule de source. En effet, vous devez remplir certaines conditions avant de pouvoir toucher cette allocation. La première exigence pour recevoir la pension de votre défunt conjoint est que vous ayez été légalement mariés. Le PACS et le concubinage ne permettent donc pas d’être éligible à l’allocation.

La deuxième condition est l’âge du demandeur qui doit impérativement avoir plus de 55 ans au moment de la demande. De plus, les ressources du requérant ne doivent pas dépasser un certain montant. Si vous vivez seul, l’ensemble de vos revenus mensuels doit être de 1 832,13 euros maximum. En revanche, ce montant passe à 2 931,41 euros si vous êtes en couple.

Quelles sont les démarches nécessaires pour y prétendre ?

À l’instar de nombreuses procédures administratives, l’obtention de la pension de réversion nécessite quelques démarches préalables.

Notifiez le décès de votre conjoint

Après le décès de votre conjoint, il est fondamental d’en informer sa caisse de retraite. Cette procédure est obligatoire et son non-respect n’est pas sans conséquence. Pour ce faire, vous devez préalablement identifier l’organisme de retraite auquel était affilié votre époux. Il faut noter que la notification se fait par courrier recommandé et doit être effectuée dans les plus brefs délais.

Adressez une demande

L’obtention de la pension de réversion est consécutive à une demande préalable. Pour effectuer cette requête, deux options peuvent être mises à profit. Vous pouvez ainsi adresser votre doléance par courrier ou effectuer cette démarche en ligne. Quelle que soit la méthode choisie, vous serez appelé à remplir un formulaire mis à disposition par la caisse concernée.

Certaines pièces justificatives doivent être jointes à votre demande. Il s’agit des actes de naissance du défunt et du requérant et d’une photocopie de la carte d’identité du requérant. Le livret de famille du défunt est également indispensable pour le dossier.

À quel moment peut-on demander la pension de réversion ?

En réalité, le futur bénéficiaire de la pension de réversion dispose d’un délai de 12 mois pour se manifester. Cette échéance commence dès le premier mois suivant le décès de l’assuré avec des versements rétroactifs.

En revanche, le caractère rétroactif des paiements disparaît si la demande vient après le délai légal. Notez toutefois que cette particularité est surtout relative au régime général et peut différer avec une autre caisse.