ÉnergieGérer son budget

Système de récupération d’eau de pluie pour la maison : bon à savoir

By 2 juin 2021juin 7th, 2021No Comments
Temps de lecture : 7 min.

« La récupération d’eau de pluie constitue une solution pour diminuer la consommation d’eau au niveau de chaque famille.« 

La récupération d’eau de pluie constitue une solution pour diminuer la consommation d’eau au niveau de chaque famille et faire des économies en fonction de l’usage que vous en faites. On peut mettre en place plusieurs types de systèmes de récupération en fonction de votre logis. On peut par exemple citer le système de récupération d’eau de pluie sur gouttière, ou utiliser une cuve de récupération d’eau de pluie. Au niveau des appartements, il est aussi possible de placer un récupérateur d’eau de pluie pour faire des économies d’énergie et ne pas gaspiller l’eau. Aucune excuse n’est valable pour ne pas récupérer l’eau de pluie et l’utiliser. Tout de suite les détails.

Pourquoi récupérer l’eau de pluie ? Les raisons principales

 

L’eau reste une denrée rare, c’est pourquoi on l’appelle également l’or bleu. Pourtant, notre consommation d’eau augmente de jour en jour. Avant d’arriver dans nos conduits, on récupère l’eau au niveau de la nappe phréatique, dans les lacs, ou les torrents. Pour devenir consommable, l’eau doit subir un traitement chimique en amont. Une fois utilisée, on la considère comme sale et doit de nouveau être purifiée.

Toutefois, certains déchets sont non seulement difficiles à éliminer, mais encore, le traitement de l’eau reste coûteux et se fait au détriment de l’environnement. C’est l’une des raisons qui devraient pousser chacun d’entre nous à prendre ses responsabilités. D’ailleurs, la récupération de l’eau pluviale est un acte écologique qui permet de diminuer la consommation d’eau du foyer et faire des économies.

On peut utiliser l’eau de pluie pour différents usages. On peut citer entre autres l’arrosage des plantes dans le jardin ou la maison, arroser la pelouse, le lavage de la voiture, des vêtements et autres textiles. L’absence de calcaire au niveau des eaux de pluie constitue un avantage pour le lavage de linge. Les adoucissants ne seront donc plus utiles, l’eau de pluie adoucit naturellement tout ce qui s’apparente au textile.

Système de récupération d’eau de pluie sur gouttière : comment ça marche ?

 

Il existe plusieurs variétés de récupérateurs d’eau pluviale, variable en fonction de vos besoins et de vos usages extérieurs et intérieurs. Le volume d’un récupérateur d’eau et de son réservoir de stockage peut varier de 200 litres à 10 000 litres selon les modèles.

Pourquoi faut-il installer un filtre au niveau de la gouttière ?

L’installation d’un filtre au niveau de la gouttière constitue un premier pas vers une eau de pluie beaucoup plus propre. En fonction de votre maison, des déchets peuvent se retrouver sur votre toit. On peut y trouver des branches, des feuilles mortes et même des insectes. Pour éviter de récupérer tous ses éléments dans votre cuve de récupération d’eau de pluie, il est judicieux de placer un filtre de gouttière ou crapaudine. Ce dernier doit également faire l’objet d’un nettoyage régulier pour ne pas boucher le filtre installé ou pour éviter les problèmes d’étanchéité de la maison.

Comment récupérer l’eau de pluie ?

Pour une récupération d’eau de pluie, la gouttière reste la meilleure solution. Pour cela, il est préférable d’utiliser des gouttières en PVC, en zinc ou en faïence. Les toits en ardoise et en tuiles permettent une récupération d’eau beaucoup plus pure que les toits en aluminium, ou en matériaux synthétiques. Pour éviter les feuilles et les insectes, on préconise aussi la mise en place d’une grille de protection. Cette installation est le moyen le plus simple et le moins cher que l’on peut trouver sur le marché.

Toutefois, pour éviter la pollution de l’eau de pluie, empêcher la formation d’algues et des micro-organismes, la présence d’un couvercle est requise, surtout si la cuve de récupération de l’eau pluviale se situe en dehors du sol. Il est aussi préconisé de mettre une installation supplémentaire pour éviter le trop-plein et pour éviter tout débordement.

Comment utiliser l’eau récupérée ?

Si vous comptez utiliser l’eau de pluie pour des besoins domestiques, l’installation d’un groupe de pompage à suppression reste inévitable. À part la grille de protection contre les feuilles et les insectes, l’eau de pluie doit faire l’objet d’une filtration beaucoup plus spécifique pour la rendre beaucoup plus propre. Il s’agit d’un traitement à l’UV ou à travers un charbon actif. En optant pour ces éléments, vous améliorez la pureté de l’eau récupérée et vous bénéficiez par la même occasion d’un crédit d’impôt.  Ces installations à la maison vous permettront donc de faire des économies et d’avoir une approche plus écologique.

La pompe va pouvoir acheminer l’eau de pluie vers les différentes destinations. Lorsque la cuve d’eau est vide, le système bascule automatiquement sur le réseau de la ville. Pour éviter que l’eau potable ne se mélange avec l’eau récupérée, un dispositif antiretour sera mis en place.

Combien coûte un récupérateur d’eau de pluie ?

 

Le prix d’un récupérateur d’eau de pluie dépend de plusieurs critères. On peut citer, entre autres, sa destination, la matière dans laquelle il est fabriqué et sa contenance. On doit aussi prendre en compte les travaux nécessaires pour sa mise en place.

En moyenne, le prix d’un récupérateur d’eau en plastique de 510 à 520 litres varie entre 50 euros et 70 euros. Un récupérateur d’eau hors sol varie entre 50 euros et 500 euros, tandis qu’une amphore en terre cuite de 200 litres à 1000 litres sera entre 220 euros et 300 euros.

Une citerne d’eau peut coûter entre 400 euros et 2000 euros, et un récupérateur d’eau de pluie de 1600 litres coûte entre 500 euros et 1000 euros. Le prix d’une cuve de récupération d’eau de pluie de 5 000 litres se situe entre 2000 euros et 2500 euros, et celui de 10 000 litres varie entre 3000 euros et 5000 euros.

Pour les cuves enterrées dans le jardin, on peut distinguer la cuve en polyéthylène dont le coût se situe entre 3 500 euros et 8 500 euros, et la cuve en béton entre 5000 euros et 9000 euros. Les prix mentionnés sont exprimés en TTC. Les difficultés rencontrées et niveaux de la pose du récupérateur d’eau sont les principales causes de variation des prix.

Avoir un récupérateur d’eau de pluie en appartement, c’est possible !

 

Il est tout à fait possible de récupérer l’eau de pluie pour sa consommation personnelle, même si vous résidez dans un appartement. A défaut d’avoir un jardin, vous avez un balcon ? C’est parfait.  

Choisir son récupérateur d’eau de pluie sur un balcon

En général, le récupérateur d’eau en appartement est une cuve ou une citerne qui est raccordée à une descente de gouttière. Vous pouvez munir le collecteur d’un petit robinet qui aura pour rôle de faciliter la récolte de l’eau de pluie.

Le choix d’un récupérateur d’eau de pluie varie en fonction du volume dont vous aurez besoin, du poids de la cuve qui dépend des matériaux de construction, de son utilisation et de l’esthétique. Si vous êtes locataire, il est indispensable de se renseigner auprès du syndicat.

Pour la récupération d’eau, vous devez percer un trou dans la gouttière. N’oubliez pas que vous êtes tenu de respecter la charge maximale supportée par votre balcon. C’est un détail à ne pas négliger pour éviter tout accident. Vous devez aussi prévoir une fermeture au niveau de la gouttière, car, en cas de forte précipitation, le récupérateur d’eau de pluie peut se remplir très vite en cas d’averse ou de forte précipitation.

Récupérer l’eau sans gouttière ou toiture

Si vous n’avez pas l’autorisation de percer la gouttière, vous pouvez installer une bâche. C’est un système de l’eau de pluie, qui joue parfaitement le rôle de récupérateur une fois muni d’un trou. Ce dernier doit être installé de manière à ce que l’eau puisse tomber dans l’ouverture de la cuve ou de tout autre récipient utilisé. Afin de canaliser l’eau, vous devez donc tendre la bâche et assurer que l’eau tombe dans le système de récupération de l’eau de pluie.