Le Monde d'après...

COMMENT RECYCLER VOTRE CONSOLE DE JEUX ?

By 19 janvier 2022No Comments
Temps de lecture : 4 min.

En matière d’écologie et de pollution, les médias et l’actualité nous alertent régulièrement sur l’impact environnemental du secteur des transports, de l’industrie textile ou de l’agriculture. 

Peu ou prou sur le monde du gaming.

Pourtant, à l’instar des consoles Switch, XBox ou PlayStation, il existe une réelle pollution. Certes moins impactante que les secteurs précédemment cités, mais elle n’est pas anecdotique pour autant.

Entre la fabrication des consoles, des jeux et leurs utilisations, la pollution est réelle. Y compris pour le gaming en streaming.

Quelle est la durée de vie d’une console vidéo, comment la recycler lorsqu’elle arrive en fin de vie ?

Les facteurs de pollution d’une console de jeux

L’évolution du gaming semble inarrêtable. Les graphismes de plus en plus réalistes, les jeux de plus en plus complexes demandent une technologie et une consommation énergivores.

Battlefield 2042 ou Call of Duty Vanguard semblent en effet bien loin des Pacmans ou des Pong de nos consoles vintage !

La fabrication des consoles vidéos

S’il existe peu de données chiffrées sur la pollution du monde des jeux vidéos, il est toutefois établi que la PlayStation 4 de Sony par exemple, émet 89 kilos de CO2 au cours de sa vie.

Cette émission polluante est liée à de nombreux facteurs :

  • matières premières nécessaires à la fabrication de la console (de nombreux métaux et substances chimiques) ;
  • transformation de ces matières premières ; 
  • énergie dépensée pour faire tourner les usines ;
  • transport. 

Autant d’éléments qui affectent l’environnement.

L’utilisation des consoles

Et, une fois la console fabriquée et expédiée, il est nécessaire de l’alimenter en énergie pour qu’elle puisse fonctionner. Le graphisme des jeux étant plus réalistes que jamais, il demande une consommation électrique puissante : pour faire tourner le jeu et pour refroidir en permanence la console. En effet, sans le ventilateur qui évite la surchauffe, la console ne fonctionne pas très longtemps.

Les écrans

On pourrait presque les oublier, mais que devient une XBox ou une PlayStation sans écrans ? 

Or, ces derniers aussi sont source de pollution. Par leur fabrication et par leur utilisation, tout comme les consoles elles-mêmes. 

Tous les joueurs vous le diront, une bonne console nécessite un bon écran.

Où recycler sa console de jeux ?

Une console n’est pas un déchet comme les autres. Elle ne doit pas être jetée à la poubelle, mais entrer dans le recyclage des appareils électriques.

En effet, les différents métaux et substances chimiques qu’elle contient doivent faire l’objet d’une attention particulière.

Les amateurs de game sont souvent attachés à leur console et certains les garderont toute leur vie ou les vendront dans quelques années à des prix parfois exceptionnels.

Combien vaut ma SEGA Meagadrive achetée en 1993 ?

Mais, si ce n’est pas le cas, il est nécessaire de la confier à des organismes spécialisés.

Il existe de nombreux points de collecte, présents partout en France.

Recupel par exemple reprend les vieux appareils et les recycle. Le plastique qui compose la coque est recyclable pratiquement à 100 % !

La seconde vie d’une console de jeux

Quelques astuces permettent d’allonger la vie de votre console ou de lui donner une seconde vie.

La réparation

Si la console ne fonctionne plus, cela peut tout simplement être dû à la limite de stockage. Il suffit parfois de remplacer le disque dur pour faire repartir le produit.

Pensez également à effectuer des corrections sur les logiciels ou les systèmes d’exploitation.

Enfin, vérifiez le lecteur optique.

La revente

Si vous passez à une version plus moderne ou plus puissante, votre console actuelle peut encore intéresser certains joueurs. De nombreuses solutions existent pour la revente :

  • des sites dédiés (le Bon Coin, eBay…) ;
  • les brocantes ou les vide-greniers ;
  • les magasins dépôt-vente ;

La reprise

L’achat d’une nouvelle console par exemple, peut donner lieu à la reprise de l’ancienne lors d’opérations spéciales en magasin spécialisé.

Ainsi, vous repartez avec du neuf tout en donnant une seconde vie à l’ancien.

Le don

C’est également une solution. Vous pouvez faire don de votre appareil à quelqu’un qui n’a pas les moyens de s’en acheter.

Il existe aussi des musées ou des associations qui reprennent vos appareils afin de les conserver.

Enfin, certains organismes se chargent de recycler les dons, de les réparer et de les remettre dans le circuit de vente.

À vous de faire le meilleur choix, en fonction de vos besoins ou de vos convictions.

Les jeux en streaming : moins polluants que les consoles ?

Il est logique de penser que les jeux en ligne sont moins polluants que les “vrais” jeux qui nécessitent une console.

Cependant, le gaming en streaming est également très polluant.

Il faut toutefois reconnaître qu’il résout le problème de l’extraction des métaux rares indispensables à la fabrication des consoles Sony, Microsoft ou autres.

Il en va de même pour le plastique nécessaire aux coques de leurs machines et la pollution due au transport. 

Voilà trois sources de nuisances évitées.

Reste un foyer important de pollution : les énormes data centers !

Il est aujourd’hui de notoriété publique que toutes ces data ont un gros impact sur l’environnement. Elles génèrent une pollution due à l’émission de CO2. 

Pourquoi ? Pour alimenter et refroidir les dizaines de milliers de serveurs servant au stockage des données.

Nuançons cependant le propos, car certains mastodontes du jeu (Ubisoft, Sony, Microsoft…) promettent d’alimenter ces data grâce à des énergies plus vertes et de créer des jeux vidéo moins énergivores.

Des engagements consentis lors de “Playing for the planet”. Ce programme a vu le jour sous l’impulsion des acteurs principaux de l’industrie du jeu vidéo.

Reste à voir dans le temps si ces engagements seront tenus…