Le Monde d'après...

Qu’est-ce qu’une maison écologique ?

By 20 juin 2022No Comments
Temps de lecture : 4 min.

Avec la prise de conscience de la dimension écologique de chaque habitude humaine, l’on rencontre aujourd’hui une multiplication de maison écologique. En effet, de plus en plus de constructeurs optent aujourd’hui pour l’écoconstruction. Ce type de construction écologique a pour but de réduire la consommation énergétique tout en étant respectueux de l’environnement.

Définition d’une maison écologique

Construire une maison écologique, c’est tout simplement faire construire des habitations qui soient respectueuses de l’environnement. Il s’agit de faire en sorte que l’habitat produise le moins de pollution possible en profitant d’autre part d’une économie d’énergie. La construction de maisons écologiques s’effectue à toutes les étapes des travaux. À la conception des plans de la maison écolo, il faut par exemple veiller à ce que la construction soit en harmonie avec son environnement. La construction de maison écologique implique également l’utilisation de matériaux de construction d’origines naturelles. Dans la plupart des cas, ce sont des matériaux recyclables dont les effets polluants sont moindres, voire inexistants. Les maisons écologiques se déclinent en différentes catégories, dont les maisons BBC, bioclimatique, passive et positive.

La maison BBC

Une maison BBC ou bâtiment basse consommation est le type de maison écologique le plus répandu. Il s’agit ici de fixer une limite de consommation d’énergie à ne pas dépasser pour les constructions neuves. Celle-ci dépend de l’endroit où la construction se situe ainsi que de la surface habitable. Ces habitations doivent respecter certaines mesures sur les cinq usages primaires de la maison dont : la ventilation, le chauffage, la climatisation, l’éclairage et la production d’eau chaude sanitaire. 

La maison bioclimatique

La construction d’une maison bioclimatique est un projet qui vise à utiliser les ressources naturelles du lieu d’implantation de la maison pour des économies d’énergie. Il s’agit en d’autres termes d’utiliser les mêmes principes que dans le cadre d’une construction en démarche haute qualité environnementale (HQE). Les techniques pour ce type de maison sont les suivantes : 

  • Orienter la maison en plein sud pour profiter d’un chauffage naturel ;
  • Pour apporter un peu d’ombre dans la pièce de vie en été, utiliser efficacement les arbres à feuilles caduques ;
  • Les pièces qui peuvent rester fraîches sont orientées au nord et inversement. 

Une maison bioclimatique vise à optimiser la performance énergétique en privilégiant les matériaux de construction aux systèmes de chauffage coûteux.  Le but est de stabiliser la température en emmagasinant assez de chaleur pour l’hiver et de fraîcheur pour l’été. 

La maison passive 

Un habitat passif est un bâtiment à très basse consommation énergétique. Le principe de l’habitation est très simple. Il faut que la chaleur du soleil en plus de celle que dégage l’intérieur de la maison par les appareils et équipements de la maison suffise pour réchauffer la construction. À ce niveau, on rencontre un même principe de construction que pour la construction de maison bioclimatique. On laisse néanmoins une très large place à une isolation thermique de très haute performance. 

La maison positive 

Cette catégorie de maison écolo, dite maison positive vise à faire en sorte que l’habitat produise plus d’énergie qu’il n’en consomme. On parle également de bâtiment à énergie positive (BEPOS). La technique de construction s’apparente à celle d’une maison passive. Mais en même temps, la construction se dote d’une unité de production d’énergie. Il s’agit pour la plupart des cas de :

  • Capteur solaire ;
  • Pompe à chaleur ;
  • Chaufferie en bois ;
  • Etc. 

Bien que l’investissement soit très important au début pour la construction d’un habitat positif, la rentabilité se constate considérablement au bout de quelques années. 

Faire construire une maison écologique

Pour la construction de maison éco, plusieurs paramètres sont à prendre en considération. Outre les plans de conception, il s’agit aussi et surtout d’utiliser les bons matériaux et les bons équipements. 

Les matériaux de construction

Pour faire construire une maison écolo, les matériaux de construction naturels et durables pouvant être utilisés sont multiples. Le premier et l’incontournable sont la maison en bois. Il s’agit notamment du matériau le plus approprié pour ce type de construction, car il est recyclable et renouvelable. Mais il a également pour principale particularité le fait d’être plus isolant que le béton. Le plus souvent, on l’utilise pour l’ossature de la maison. À côté, la paille, le chanvre et le brique monomur sont également des matériaux très plébiscités. 

Les équipements utilisés

Pour une écoconstruction, le choix des équipements à utiliser joue aussi un très grand rôle. En termes de ventilation par exemple, une ventilation naturelle est toujours à privilégier pour le renouvellement de l’air intérieur ambiant. Sinon, l’on conseille l’utilisation de VMC double flux avec lequel les déperditions sont limitées. Il permet également de filtrer les polluants extérieurs. Cette solution permet d’économiser 15 % de consommations. 

Pour le chauffage et l’eau chaude sanitaire, la pompe à chaleur air-eau utilise des calories de l’air extérieur et un peu d’électricité. La facture de chauffage peut se trouver être divisée par trois. Enfin, pourquoi ne pas produire l’électricité vous-même en optant pour l’installation de panneaux solaires ? Comparé au photovoltaïque, l’aérovoltaïque est de loin plus efficace. En effet, il récupère la chaleur que produisent les panneaux en vue de chauffer l’intérieur. 

Comment rendre sa maison écologique ? 

Afin de rendre sa maison écologique, plusieurs solutions peuvent être adoptées. En termes d’éclairage par exemple, il est préférable de changer les ampoules en optant pour les ampoules LED. Il faut savoir que la consommation électrique au foyer est constituée à 10 % par l’éclairage. Au niveau de la consommation d’eau, changer d’habitudes de gaspillage. Ainsi, il faut par exemple penser à utiliser des embouts régulateurs et économiseurs d’eau. Ne pas non plus oublier de récupérer les eaux de pluie pour éviter le gaspillage. Les eaux ainsi récupérées peuvent être utilisées pour les toilettes par exemple, mais aussi pour le lavage des linges, l’entretien des sols et ainsi de suite. Enfin, dans le choix des appareils électroménagers, il faut vérifier la classe énergétique. Pour réaliser des économies d’énergie maximales, les appareils de classe énergétique  A+ sont à privilégier. 

Pour en savoir plus et en complément, vous pouvez consulter nos articles sur les chauffages écologiques et l’importance du confort thermique d’une maison.