Gérer son budgetLe Monde d'après...

Le télétravail augmente les dépenses mensuelles de la maison

By 18 mars 2021avril 12th, 2021No Comments
0
Temps de lecture : 10 min.

Votre avis nous intéresse ! Participez à notre sondage sur le coût du télétravail, en 3 questions (30 sec.)

Si il peut vraiment être avantageux pour une entreprise, il faudra tout de même avouer qu’il y a un réel coût du télétravail pour le salarié. Ces coûts cachés du télétravail qui peuvent compensés par des indemnités versées par l’employeur.

La crise sanitaire a permis de démocratiser le télétravail. Mais si certaines personnes sont ravies, d’autres, au contraire, ne voient pas cela d’un très bon œil. En effet, il est parfaitement possible de noter que les employés peuvent voir leurs dépenses augmenter petit à petit, à cause du coût du télétravail pour le salarié. Et pour cause, l’électricité ou le gaz sont deux éléments, par exemple, plus utilisés par les employés lorsqu’ils sont chez eux. Certaines études ont calculé que le coût pouvait dépasser 150 € par mois.  Une étude plus précise du cabinet ConvictionsRH a estimé, suivant la surface du logement, une augmentation des charges mensuelles entre 13 € et 174 €. Le chauffage est un des postes de dépenses le plus important : avant on baissait nos radiateurs en partant le matin… maintenant nous avons tendance à augmenter ou stabiliser ce chauffage sur toute la journée pour notre confort, entrainant par là-même une augmentation des factures.

L’employeur peut participer aux frais du salarié lié au télétravail. L’URSSAF a établi un barème mensuel suivant le nombre de jours de télétravail ainsi qu’un tableau d’évaluation des frais engagés par le salarié en télétravail, éléments que vous pouvez retrouver en fin d’article.

Qu’est-ce que le télétravail pour la loi ?

 

Bien que les entreprises françaises n’aient pas l’habitude de travailler à distance, il a tout de même fallu s’adapter aux vues de la crise sanitaire exceptionnelle que l’on vit. Mais il est tout de même important de savoir ce qu’est le télétravail, mais également quels sont les employés concernés par cela.

Le télétravail : définition

Le télétravail est tout simplement le fait de pouvoir exécuter les tâches que l’on peut faire dans les locaux d’une entreprise, chez soi. Aussi, pour qu’un télétravail soit appelé en tant que tel, il faut forcément utiliser des méthodes de communication et d’information que l’on connaît à l’heure actuelle.

Qui peut télétravailler ?

En théorie, chaque employé pourrait télétravailler. Néanmoins, il faut avouer que ce ne sont pas tous les corps de métiers qui peuvent affirmer être en mesure de télétravailler. En effet, les employés du BTP, du paysage ou encore les prestations de services ne peuvent pas exercer leur travail depuis leur domicile. Ainsi, ils ne sont pas concernés par le télétravail. Ce sont surtout les salariés travaillant dans les bureaux qui sont concernés par cette mesure.

Le coût du télétravail pour le salarié : rester chez soi à télétravailler coûte de l’argent

 

Si le télétravail peut vraiment être avantageux pour une entreprise, il faudra tout de même avouer que cela peut réellement coûter de l’argent à l’employé. Il y a un réel coût du télétravail pour le salarié. En effet, lorsqu’une personne travaille dans les bureaux, cette dernière ne se rend pas forcément compte de ce que l’entreprise dépense pour elle. Mais il faudra tout de même prendre conscience que cela fera fortement augmenter vos dépenses. D’après une étude, ce n’est pas moins de 100€ que vous allez dépenser en plus pour pouvoir télétravailler depuis votre domicile.

Ainsi, lorsque vous êtes en télétravail, il faut donc penser à mettre d’autant plus d’argent de côté pour pouvoir vivre correctement et continuer de payer vos factures. Notons également que si vous êtes deux en télétravail, cela pourrait vraiment vous coûter doublement cher puisque chacun aura besoin d’électricité, par exemple.

D’ailleurs, il est parfaitement possible de faire une liste des différents éléments qui vous coûteront plus cher. Et vous allez certainement vous rendre compte que cela n’est pas anodin !

Quelles sont les dépenses qui augmentent lorsqu’on télétravaille ?

Quel est le budget à prévoir pour le télétravail ?

Comme nous avons pu le voir dans la partie précédente, le télétravail peut coûter cher à un employé. En effet, bien que ce dernier bénéficie du confort de son domicile, il faut tout de même prendre en compte que certaines dépenses sont moindres, lorsque vous travaillez dans les locaux de votre entreprise.

Le télétravail, chauffage et factures de gaz et d’électricité plus élevées

Eh oui, le premier élément qui va augmenter est tout simplement vos factures de gaz et d’électricité. En effet, vous allez être bien plus présent et vous devrez donc brancher votre ordinateur sur une prise. Notons également que vous aurez tendance à allumer la lumière si les jours ne sont pas clairs.

Vos factures de gaz en prendront également un coup puisque vous allez certainement vous chauffer pendant la période hivernale, par exemple. Ainsi, vous allez voir vos frais augmenter, ce qui n’est pas forcément très réjouissant.

Vous allez devoir payer vos repas

Lorsque vous serez en télétravail, vous allez devoir manger le midi. En effet, de manière générale, votre entreprise peut vous proposer une  participation sur vos frais de repas, financer une partie des repas de la cantine ou vous proposer des tickets restaurants. Pour certaines professions, il est parfaitement possible de faire des notes de frais pour les différents restaurants où vous serez allé manger. En télétravail, vous allez vraiment devoir payer vos repas et prendre du temps pour préparer ces derniers. Et en plus, concilier la préparation des repas pour vous, les enfants et les réunions en Visio ne sont toujours pas compatibles.

Le café est également un frais qui n’est pas prévu

Les Français font partis des plus gros consommateurs de café. Et si vous ne pouvez plus aller à la machine à café avec votre collègue préféré, vous allez certainement voir votre budget augmenter de ce côté-là. En effet, vous devrez vous-même acheter vos paquets de café, ce qui ne sera pas forcément très réjouissant pour vous. Peut-être allez-vous réduire votre consommation de café, qui sait ?

Les autres dépenses liées au télétravail ?

Comme vous devez certainement le savoir, il est parfaitement possible de trouver d’autres types de dépenses, comme un abonnement internet ou encore l’achat d’un deuxième écran dans certaines professions, par exemple. Ce n’est pas parce que vous allez travailler depuis votre domicile que cela vous coûtera moins cher. On peut ajouter à ses dépenses, le besoin d’être installé confortable, bureau, siège, ainsi que les fournitures de bureau. Le liste peut s’allonger en fonction des besoins de chacun. Toutes les entreprises ne fournissent pas non plus un téléphone mobile avec un numéro associé. C’est aussi un coût supplémentaire avec l’inconvénient de parfois transmettre son numéro personnel à des fins professionnelles.

Est-ce que l’entreprise doit participer au coût du télétravail ?

 

Concernant la participation de l’entreprise au coût du télétravail pour le salarié, et ses frais, la loi reste tout de même floue. Néanmoins, il est parfaitement possible de comprendre que les frais professionnels peuvent être pris en charge par l’entreprise. Ainsi, cela correspond à l’ensemble des frais qui permettent à un employé de travailler correctement depuis son domicile. Le remboursement des frais par l’employeur peut donc se faire de deux manières différentes :

  • Soit en optant pour un forfait qui couvre approximativement l’ensemble des frais de l’employé.
  • En choisissant plutôt un remboursement sur présentation d’une facture pour chaque poste qui engage des frais supplémentaires à l’employé.

Le télétravail n’est donc pas forcément avantageux pour l’employé. En effet, comme nous avons pu le voir, cela reste tout de même un coût pour ce dernier. Le remboursement des frais professionnels peut également être difficile. Certains employeurs n’ont pas forcément l’envie de rembourser les employés qui sont en télétravail, et cela peut réellement créer un trou budgétaire pour l’entreprise concernée. Néanmoins, il est toujours possible de demander à son employeur de participer aux frais professionnels engagés par l’employé.

L’URSSAF a donc établi un barème mensuel qui est calculé en fonction du nombre de jours de télétravail. Texte d’avant les périodes prolongées de confinement que nous vivons. Montant exonéré de cotisation : 10 € par mois pour une journée de télétravail, cette allocation forfaitaire de la part de l’employeur passe à 20 € par mois pour un salarié effectuant deux jours de télétravail par semaine, 30 € par mois pour trois jours par semaine…

L’URSSAF, les exonérations de charges et indemnités liées au télétravail

Le texte de l’URSSAF est à retrouver ici

Il existe également un tableau de l’URSSAF des frais qui peuvent être engagés par le salarié en télétravail dont vous pouvez retrouver le détail en cliquant sur le lien avec la liste des frais fixes, comme le loyer et frais variables comme le gaz, l’électricité mais aussi les équipements et consommables de bureau, chaise, bureau, rangement..

Ces différentes phases de confinement ont modifier profondément nos modes de travail et nos attentes, ce qui va obliger les entreprises à prendre en compte le coût du télétravail des salariés. Coût du télétravail qui sera compenser par des économies sur les locaux des entreprises et les charges associées.

Liste des frais du salarié qui peuvent être pris en compte par l’employeur

On rappelle que l’URSSAF (acronyme de : Unions de recouvrement des cotisations de sécurité sociale et d’allocations familiales) est l’organisme qui, notamment, collecte les cotisations sociales de l’entreprise (cotisations que l’on retrouve sur les bulletins de salaire).

Voici une liste établie par l’URSSAF qui peut être pris en compte dans le cas des calculs de frais liés au télétravail, les modalités de remboursement sont détaillés sur le site de l’URSSAF :

Les frais fixes du salarié :

  • Loyer, montant du loyer ou, à défaut de loyer, valeur locative brute
  • Taxe d’habitation.
  • Taxe foncière sur les propriétés bâties.
  • Taxes régionales, départementales ou communales comme la taxe d’enlèvement d’ordures ménagères.
  • Charges de copropriété.
  • Assurance multirisque habitation.

Frais liés à l’adaptation du local pour le travail à la maison :

  • Frais liés à l’adaptation du local.
  • Frais de diagnostic de conformité électrique..
  • nstallations de prises (téléphoniques, électriques…)
  • Modifications liées à la mise en conformité avec la législation du travail.

Les frais variables d’habitation :

  • Chauffage et/ou climatisation.
  • Electricité.

Dépenses d’acquisition du mobilier pour s’équiper en télétravail :

  • Bureau ergonomique.
  • Fauteuil ergonomique.
  • Etagères, meubles de rangement.
  • Lampe de bureau.
  • Matériels informatiques et périphériques : ordinateur, imprimante, box internet
  • Consommables (ramettes de papier, cartouches d’encre…)
  • Frais de connexion au réseau téléphonique, frais d’abonnement (téléphonique, Internet…).

Votre avis nous intéresse ! Participez à notre sondage sur le coût du télétravail, en 3 questions (30 sec.)

0

Leave a Reply