Le Monde d'après...

L’indice de réparabilité : le nouvel outil anti-gaspi

By 22 juillet 2021No Comments
Indice de réparabilité
Temps de lecture : 5 min.

L’indice de réparabilité fait partie des mesures prises par le gouvernement français pour lutter contre le gaspillage et pour promouvoir l’économie circulaire. La loi anti-gaspillage pousse chacun d’entre nous à réparer les objets électroniques et ménagers, de donner un second souffle de vie aux objets avant de les jeter. Il s’agit là d’un engagement écologique matérialisé par la communication d’un score accompagné par un code couleur visible sur les emballages des produits électroniques.  

Pour préserver notre propre bien, il est important de prendre soin de l’environnement. Plus qu’une simple action, il s’agit principalement de changer de mode de vie et de manière de penser. Tout de suite toutes les informations nécessaires sur l’indice de réparabilité, le nouvel outil anti-gaspi qui rejoins la mentalité des écolos zéro gâchis, zéro déchet. 

Qu’est-ce que l’indice de réparabilité ?

Définition et objectif 

L’indice de réparabilité constitue un indice, une information transmise à l’acheteur sur la capacité d’un produit à être réparé. Obligatoire depuis 1er janvier 2021, il a été mis en place dans le cadre de la loi anti gaspillage promulgué le 10 février 2020. 

Il a pour but de sensibiliser les consommateurs, dès l’achat du produit, sur la possibilité de réparation du produit en cas de dommage. Concrètement, il s’agit d’une note allant de 1 à 10, définie par le fabricant sur la base de certains critères définis par le ministère de la Transition écologique. 

L’indice de réparabilité se porte sur plusieurs types d’appareils électriques et électroniques et les appareils électroménagers. Il ne fait pas de distinction sur les gros appareils et les petits appareils. D’ailleurs, on peut noter comme exemple les aspirateurs, grille-pain, imprimantes, réfrigérateurs, congélateurs, machines à laver, frigo… 

Le lien avec l’économie circulaire

L’économie circulaire se repose sur la production d’un bien ou de service d’une manière durable. Il se base sur :

  • Une bonne gestion des déchets ;
  • La valorisation des déchets ;
  • Et la réduction des déchets. 

La promulgation de la loi anti gaspillage rejoint le but ultime de l’économie circulaire : changer le modèle de production et de consommation pour limiter le gaspillage. C’est principalement une lutte pour l’environnement, pour optimiser la consommation humaine.  

Pourquoi réparer est important ? Quels sont les avantages ?

Peut-être que vous vous demandez pourquoi réparer quand on a la possibilité de s’offrir un appareil électrique tout neuf à la pointe de la technologie. De plus, les appareils obsolètes ne sont pas très performants. Tout de suite zoom sur les l’importance de la réparation. 

Le recyclage pour un environnement sain

 

Saviez-vous que dans le monde entier, nous produisons jusqu’à 350 millions de tonnes de plastique et que 95 % d’entre eux se retrouvent à la décharge ? Par-dessous tout, saviez-vous que le temps de décomposition d’une matière plastique varie entre 100 ans et 1000 ans ?

Ce sont des informations alarmantes qui devraient nous pousser à réduire la quantité de plastique produit et consommé. Noter que la majorité des composants électroniques et électriques contiennent du plastique. Choisir de réparer au lieu de jeter constitue donc un acte écologique qui permet de préserver l’environnement. 

Économiser des ressources et créer des emplois

Toutes les matières utilisées pour la construction des différents appareils ménagers proviennent de mère Nature. Réparer pour donner une seconde vie, un nouveau souffle à un appareil en fin de vie prolongera sa durée de fonctionnement. 

Généralement, réparer coûte moins cher qu’acheter un nouvel appareil. En réparant les appareils abimés, vous pouvez lutter contre le gaspillage et créer de l’emploi pour l’artisan réparateur à côté de chez vous. En agissant ainsi, vous limitez le gaspillage et les déchets électriques et les déchets électroniques ménagers, vous participez à l’économie locale et vous protégez l’environnement et les ressources naturelles. 

Se libérer de l’obsolescence programmée

L’obsolescence programmée peut se définir comme la durée de vie des appareils qui est définie par les fabricants. On peut considérer ses délais comme des dates de péremption ou des dates limite de consommation (dlc) des équipements électriques et électroniques données. Face à ses informations, le comportement du consommateur tend à se débarrasser du produit en le jetant sans se même se demander si les produits sont réparables. C’est devenu une action tellement automatique, à un tel point que nous ne nous rendons plus compte des pertes et gaspillages occasionnés. 

Pour éviter le gaspillage, il est conseillé de recycler et de penser à l’impact environnemental de notre comportement. Les équipements électriques abandonnés dans la nature pourraient contenir des substances dangereuses et toxiques pour la faune et la flore. Donc, avant de se débarrasser d’un appareil défectueux, penser à le réparer soi-même ou faire appel aux réparateurs professionnels. Vous pouvez vous tourner vers les distributeurs agréés pour un service après-vente ou vers les artisans réparateurs de votre quartier. 

Comment lire et le comprendre l’indice de réparabilité ?

L’indice de réparabilité est une note visible conçue spécialement pour le consommateur. Il indique le niveau de réparabilité de l’appareil électroménager. Il s’agit d’un score situé entre 1 à 10. Plus le score est élevé, plus l’appareil est aisément réparable. Pour faciliter la compréhension, il est accompagné d’un code couleur qui va du rouge vif ou vert foncé. 

Principalement, cinq produits ont été touchés par cet indice de réparabilité : le lave-linge à hublot (machine à laver), les ordinateurs portables, les téléphones mobiles, les téléviseurs et les tondeuses à gazon électriques. Grâce à cet indice, en cas de pannes, le consommateur peut facilement faire réparer son appareil au lieu de le jeter. 

Rassurez-vous, vous avez décidé de faire réparer des appareils électroniques, une fois réparés, ils sont de nouveau opérationnels et cela n’altère pas leurs efficacités si vous avez fait appel à un spécialiste. Vous pouvez même faire des économies importantes. 

Pour obtenir un bon score, les fabricants doivent répondre à certaines questions. L’indice de réparabilité se porte sur plusieurs types d’appareils et tient compte de cinq critères essentiels : 

  • La disponibilité de la documentation ;
  • La démontrabilité et accès, outil et fixation ;
  • La disponibilité des pièces détachées ;
  • Le prix des pièces détachées ;
  • Un critère spécifique déterminé en fonction de la catégorie de produit. 

La documentation

Il s’agit d’un des premiers critères à prendre en compte. La documentation est constituée par le manuel d’utilisation qui englobe divers types de schémas et des vues éclatées qui vont permettre de comprendre le fonctionnement, le mode d’entretien de l’appareil. 

La démontabilité

Il met l’accent sur la manière dont l’appareil peut être démonté pièce par pièce. Pour y arriver faut-il des outils spécifiques et difficiles d’accès ? Les pièces sont-elles faciles à remplacer ? Bref, il s’agit de toute une série de questions qui souligne si oui ou non le montage et démontage de l’appareil se fait facilement. 

La disponibilité des pièces détachées

Si tous les composants de l’appareil sont démontables et identifiables, en cas de défaillance, la pièce de rechange est-elle facile d’accès ? Si oui, ses composants sont disponibles durant combien de temps ?

Le prix des pièces détachées. 

Le but est d’assurer le consommateur que les prix des pièces de rechange sont accessibles à tous. À quoi bon réparer un appareil si le prix d’une pièce défectueuse revient à acheter le prix d’un nouvel appareil ? 

les critères spécifiques du produit

Il s’agit d’un critère qui change en fonction du type de produit. Prenons l’exemple d’un téléphone portable ou des téléviseurs. Les points à considérer pour gagner des points sont presque les mêmes : 

  • fournir des informations complémentaires sur la mise à jour du produit ;
  • la mise en place d’un bon support à distance pour les consommateurs.  

Mesurer l’importance de la loi anti gaspillage pourrait avoir un impact positif sur le comportement du consommateur. Une fois le concept assimilé, la gestion des déchets peut prendre une ampleur beaucoup plus importante : lutter contre le gaspillage alimentaire, optimiser la production agricole pour éviter le gâchis au maximum. Toujours suivant cette vision, le recyclage, tri et réemploi deviennent donc un mode de vie, une philosophie que tout le monde peut appliquer pour un environnement sain. 

Leave a Reply